Registered since
Last activity
Activité récente

Les decks aggro
19 sep 2020

Je connais pas le jeux en lui même mais je connais plus ou moins avec les decks Hearthstone

Windows 10 bride votre connexion internet, voici comment l’en empêcher
18 sep 2020

Windows 10 semble brider la bande passante TCP de votre connexion internet depuis la dernière mise à jour anniversaire. Le fautif serait en réalité à chercher du côté d’une fonctionnalité dite d’Auto-Tuning, censée améliorer les performances des applications qui reçoivent des données sur le socket TCP. Mais heureusement, il est possible de désactiver cette limitation.

Pourquoi Windows 10 semble brider la connexion internet depuis la mise à jour

Plusieurs utilisateurs de Windows se sont plaints ces derniers jours d’une baisse de débit de leur connexion internet. À chaque fois, ce problème est survenu après l’installation de la mise à jour anniversaire de Windows 10. Le problème provient d’un système d’optimisation normalement censé permettre de meilleures performances pour les applications utilisant TCP.
Sauf que dans certaines situations, ce système, baptisé Window Auto-Tuning ou Réglage auto fenêtre de réception dans la version française de Windows fait le contraire de ce qu’il devrait faire (et oui, chez Microsoft, on n’a pas peur des traductions à la truelle !). Cette fonctionnalité fait partie de Windows depuis Vista, mais elle provoque dans certaines circonstances ce qui revient à un bridage de votre connexion internet.
Quand ce ne sont pas des déconnexions intempestives comme le rapportent certains utilisateurs. Ne cherchez pas dans le panneau de configuration, vous ne trouverez rien. Nous allons vous expliquer comment le désactiver via cmd. Si vous voulez davantage d’explications pour comprendre pourquoi Windows bride votre connexion, allez directement en fin d’article !
Comment désactiver le « Window Auto-Tuning » ou « Réglage auto de fenêtre de réception »Nous allons devoir ouvrir l’invite de commandes cmd.exe en tant qu’Administrateur. Nous allons pour cela utiliser une méthode rapide avec des raccourcis clavier. En cas de difficulté, vous pouvez réaliser la même opération en vous rendant dans C:\Windows\System32\ en faisant un clic droit sur cmd.exe et Exécuter en tant qu’administrateur…
  • Appuyez sur la touche Windows
  • Tapez cmd
  • Appuyez sur Ctrl + Maj + Entrée
  • Validez
Il est également possible d’ouvrir un invite de commandes et de taper runas.exe /savecred /user:administrator cmd pour le même résultat.
Nous allons maintenant consulter l’état de l’auto-tuning Windows :
  • Tapez la commande suivante :
netsh interface tcp show global
  • Vous devriez voir quelque chose qui ressemble à ça :


  • Sur une install en français vous l’aurez compris, la ligne à regarder est Réglage auto fenêtre de réception
Si le réglage est différent de disabled ou désactivé, le système est en place, et vous pourrez essayer de le désactiver pour de meilleures performances. Sinon, c’est que vos problèmes de connexion viennent d’ailleurs.
  • Tapez maintenant la commande suivante :
netsh int tcp set global autotuninglevel=disabled
Le Réglage auto fenêtre de réception est maintenant désactivé. vous pouvez facilement le réactiver en entrant à nouveau cette dernière commande en remplaçant disabled par normal. Certains sites ayant donné cette méthode recommandent également d’essayer de désactiver uniquement la mise à l’échelle. Vous pouvez faire cela en laissant l’auto-tuning en mode normal et en tapant la commande suivante :
netsh interface tcp set heuristics disabled
Quelques explications supplémentaires En fait, de nombreux aspects permettent de définir la bande passante que l’on obtient au final. Et l’un de ces facteurs, c’est, sur votre ordinateur, la fenêtre de réception TCP (aussi connue sous l’acronyme RWIN). Celle-ci est définie socket par socket par votre système d’exploitation. Mais votre système d’exploitation peut aussi l’adapter, c’est à dire l’augmenter et la réduire, de telle sorte à ce que toutes vos applications utilisant des socket TCP profitent de la meilleure connexion possible (scaling).
C’est ce que fait Windows avec son auto-tuning. Le problème c’est qu’il y a différents niveaux d’auto-tuning et que ces niveaux changent automatiquement en fonction de « l’emplacement réseau » (réseau public, privé…) sur lequel se trouve votre ordinateur. Sur un réseau public, par exemple, le réglage passe systématiquement en « restreint » ce qui réduit la bande passante. Vous savez maintenant tout !
Alors évidemment ce type de désagrément n’est pas la première déconvenue subie par les utilisateurs de Windows 10. Il y a eu par exemple ces notifications intrusives pour forcer la mise à jour. Qui continue après, puisque Windows 10 utilise parfois aussi des notifications intrusives pour vendre certains de ses autres produits. On vous explique heureusement comment les désactiver dans ce dernier lien.

OpenRGB : contrôlez tous vos éclairages RGB sous Windows et Linux
15 sep 2020

C’est un fait, aujourd’hui, tous les périphériques et composants informatiques (ou presque) intègrent un système d’éclairage RGB : casque, clavier, souris, carte-mère, RAM, carte graphique, ventilateurs, et j’en passe…

L’éclairage RGB est avant tout un atout esthétique qui permet au matériel informatique d’émettre différentes couleurs et que l’utilisateur peut personnaliser à sa guise grâce à des logiciels dédiés. Le problème étant que chaque fabricant de périphériques et de composants informatiques dispose de son propre programme pour personnaliser les LED RGB. Ainsi, on peut très vite se retrouver avec plusieurs applications de personnalisation qui peuvent parfois entrer en conflit. De plus, ces applications ne sont pas toujours compatibles avec Linux et peuvent même nécessiter la création d’un compte en ligne.
Bref, pour remédier à tout cela, je vous présente aujourd’hui OpenRGB, un programme open source qui permet de contrôler tous vos éclairages RGB sous Windows et Linux.

OpenRGBDéveloppé par un certain Adam Honse, OpenRGB permet de contrôler l’éclairage RGB de nombreux périphériques et composants informatiques des marques suivantes : ASUS, ASRock, Corsair, G.Skill, Gigabyte, HyperX, MSI, Razer, ThermalTake et bien plus encore. Bien sûr, il se peut que certains de vos périphériques ou composants manquent à l’appel, mais rassurez-vous le programme est régulièrement mis à jour donc soyez patient.
OpenRGB est relativement simple à prendre en main. Vous trouverez dans l’onglet « Devices » vos différents périphériques et composants qui disposent d’un éclairage RGB. Cliquez sur l’un d’entre eux pour personnaliser sa couleur, son effet visuel (Mode) ou encore la vitesse de l’effet (Speed). Mettez différentes combinaisons en place et profitez de l’effet visuel qui en résulte.



Par ailleurs, un système de profils multiples est disponible. Ainsi, vous pourrez enregistrer vos modifications et même en créer d’autres en parallèle.

[Suggestion] Vote sur le forum dans la catégorie suggestion
3 sep 2020

Les boutons Like & Disslike oui sa serai spas mal du tout j'y et penser faut que je demande si il on ce module la ou qu'il le crée je vais voir sa avec la personne cette semaine pour le faire.

Comment réparer une clé USB ?
31 aug 2020

Les clés USB font partie du quotidien et à force de les brancher / débrancher (pas toujours correctement), de les transporter un peu partout, elles peuvent être endommagées.
Généralement les symptômes de cette défaillance se manifestent par le fait que certains fichiers ou dossiers sur la clé deviennent inaccessibles ou encore que la clé USB n'est plus reconnue par l'ordinateur lorsqu'on la connecte à l'un de ses ports USB.
Dans la quasi-totalité des cas, ce n'est pas un problème matériel qui est à l'origine de cette défaillance, mais ce n’est qu’un simple conflit logiciel au niveau de Windows ou du système de fichiers de la clé USB.
Dans le premier cas, vous pourrez réparer votre clé USB et récupérer les fichiers qu'elle contient. En revanche, dans le second cas, une réparation devra passer par la suppression totale du contenu de la clé. Et si rien de tout cela ne fonctionne, votre clé USB est probablement bonne à être remplacée si elle est sous garantie ou mise à la poubelle le cas échéant.
Corriger les erreurs de fichiers
Certains fichiers sur votre clé USB sont inaccessibles ? Utilisez l'outil de réparation de Windows pour corriger ce problème.
1.Branchez votre clé USB.
2.Dans l'explorateur Windows, cliquez avec le bouton droit de la souris sur votre clé USB.
3.Cliquez sur Propriétés.
4.Dans la fenêtre qui s'affiche, ouvrez l'onglet Outils.
5.Cliquez sur le bouton Vérifier maintenant.
6.Vérifiez que les cases Réparer automatiquement les erreurs de système de fichiers et Rechercher et tenter une récupération des secteurs défectueux sont bien cochées. Cliquez ensuite sur Démarrer.
7.Votre clé USB est alors vérifiée.
8.L'outil répare automatiquement les problèmes détectés. Un rapport est affiché à la fin. Cliquez sur Fermer.
Retrouver la clé
Il peut arriver que Windows n'arrive pas à attribuer correctement une lettre à votre clé USB si la lettre utilisée habituellement est déjà en service par exemple. Votre clé n'apparaît alors plus dans l'explorateur Windows.Notez que cette opération est sans risque pour vos données sur la clé USB.
1.Cliquez avec le bouton droit de la souris sur l'icône Ordinateur sur le Bureau ou dans le menu Démarrer. Cliquez sur Gérer.
2.Dans la rubrique Stockage, cliquez sur Gestion des disques.
3.Cliquez sur la ligne correspond à votre clé avec le bouton droit de la souris et cliquez sur Explorer.
4.La clé est alors ouverte dans l'explorateur.
5.Si aucune lettre n'est attribuée à votre clé USB, cliquez avec le bouton droit de la souris sur le lecteur et cliquez sur Modifier la lettre de lecteur et les chemins d'accès.
6.Cliquez sur le bouton Ajouter.
7.Sélectionnez la lettre à attribuer à votre clé USB et validez par OK
Recréer la partition de la clé USB
Si votre clé USB est corrompue, vous allez devoir recréer la partition qu'elle contient. Notez que tous les fichiers présents sur la clé seront effacés durant l'opération.
1.Branchez votre clé USB.
2.Cliquez sur le bouton Démarrer. Saisissez la commande cmd.
3.Cliquez alors avec le bouton droit de la souris sur le programme cmd.exe et choisissez la commande Exécuter en tant qu'administrateur.
4.Dans la fenêtre qui s'ouvre, saisissez et validez par Entrée la commande suivante :
diskpart
5.Saisissez la commande suivante :
list disk
6.La liste des disques est affichée. Identifiée le n° correspondant à votre clé USB (aidez-vous pour cela de l'information taille). Ici notre clé USB est le disque n°3.
7.Saisissez alors la commande suivante en remplaçant 3 par le numéro de votre disque.
select disk 3
8.Saisissez ensuite la commande suivante. Validez par Entrée.
clean
9.Saisissez ensuite la commande suivante. Validez par Entrée.
create partition primary
10.Saisissez ensuite la commande suivante. Validez par Entrée.
format fs=ntfs quick
11.Saisissez ensuite la commande suivante. Validez par Entrée.
assign
12.Une lettre est attribuée à votre clé USB qui est de nouveau accessible.
13.Saisissez enfin la commande suivante et fermez la fenêtre de commandes.
exit

Windows 10 : Ajouter une suppression sécurisée au menu contextuel
31 aug 2020

Lorsque vous supprimez un fichier ou un dossier dans Windows 10, le ou les éléments sont placés par défaut dans la corbeille jusqu’à ce que vous vidiez la corbeille pour les supprimer définitivement si vous ne voulez pas les restaurer.
En revanche, si vous supprimez définitivement un fichier ou un dossier, le ou les éléments ne seront pas placés dans la corbeille. Au lieu de cela, ils seront immédiatement et définitivement supprimés. Cependant, la suppression définitive d’un fichier ou d’un dossier ne garantit pas leur suppression totale. En effet, vous pourrez toujours avoir recours à un logiciel spécialisé dans la récupération de données pour restaurer le fichier ou dossier en question.
À contrario, la suppression sécurisée, elle, supprimera et écrasera un fichier ou un dossier pour effacer en toute sécurité toutes les données qui existent dans les parties non allouées d’un disque. En d’autres termes, le fichier ou dossier sera supprimé pour toujours et donc irrécupérable.
Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter l’option « Suppression sécurisée » au menu contextuel Windows qui sécurisera l’effacement des fichiers et dossiers sélectionnés. L’option « Suppression sécurisée » effectuera 3 passes pour effacer en toute sécurité le(s) fichier(s) et/ou dossier(s) sélectionné(s).
Toutefois, par mesure de sécurité, l’option « Suppression sécurisée » du menu contextuel ne sera pas disponible lorsque vous cliquerez avec le bouton droit de la souris sur l’un de vos lecteurs ou dossiers suivants : C:\Program Files, C:\Program Files (x86), C:\ProgramData, C:\Users, C:\Windows et C:\Windows.old. Pourquoi ? Eh bien, tout simplement pour éviter de supprimer ces dossiers système par erreur.
Toutefois, vous pourrez toujours utiliser l’option « Suppression sécurisée » du menu contextuel sur les fichiers et dossiers qui se trouve à l’intérieur des dossiers cités ci-dessus, donc prudence.
Le tutoriel qui suit vous explique comment ajouter l’option « Suppression sécurisée » au menu contextuel de Windows 10. Pour ajouter ou supprimer l’option au menu contextuel, vous devez impérativement être connecté en tant qu’administrateur. En revanche, tous les utilisateurs de l’ordinateur pourront profiter de cette nouvelle option présente dans le menu contextuel.
Ajouter « Suppression sécurisée » au menu contextuel des fichiers et des dossiers
  1. Téléchargez la dernière version de SDelete par Mark Russinovich à partir du site Microsoft Sysinternals.
  2. Une fois téléchargé, extrayez le contenu de l’archive ZIP (SDelete.zip) où vous le souhaitez.
  3. Copiez le fichier sdelete.exe, puis collez-le dans le dossier suivant :
C:\Windows\System32
  1. À présent, téléchargez le fichier suivant : Ajouter_ou_Supprimer_Suppression_Securisee_menu_contextuel.zip
  2. Extrayez le fichier nommé Ajouter_Suppression_Securisee_au_menu_contextuel.reg où vous le souhaitez, puis exécutez-le en effectuant un double-clic dessus.
  3. Une fenêtre d’avertissement va alors s’ouvrir, cliquez sur « Oui », puis sur « OK ».
  4. Voilà, à présent, si vous effectuez un clic droit sur un fichier ou un dossier, vous devriez voir l’option « Suppression sécurisée ». Comme ceci.
Supprimer « Suppression sécurisée » du menu contextuel des fichiers et des dossiers
Si vous souhaitez supprimer l’entrée « Suppression sécurisée » du menu contextuel de Windows 10, double-cliquez sur le fichier Supprimer_Suppression_Securisee_au_menu_contextuel.reg qui se trouve dans l’archive ZIP que vous avez préalablement téléchargé.

Lire un périphérique de stockage formaté sous macOS sur un PC Windows 10
31 aug 2020

Par défaut, le système d’exploitation Windows 10 n’est pas en mesure de lire les périphériques de stockage (clé USB, disque dur externe, etc.) qui ont été formatés sous macOS. Au lieu de cela, il vous proposera tout simplement de formater le disque
Mais pourquoi me direz-vous ? Eh bien tout simplement car le système d’exploitation d’Apple utilise des formats de fichier étendu (HFS+) et APFS que Windows est incapable de gérer nativement.
Pour être en mesure de lire les supports de stockage formatés avec macOS à partir de l’Explorateur de fichiers de Windows 10, deux solutions s’offrent à vous.
Lire une partition HFS+ sous Windows
  1. Rendez-vous sur le forum MacRumors.
  2. Cliquez sur le lien Google Drive dans la section Boot camp 6 pour lancer le téléchargement.
  3. Décompressez l’archive ZIP où vous le souhaitez.
  4. Accédez au répertoire « X86_64 » de l’archive « Apple_HFS_Read_Only_Driver_v6.0.1.0.zip ».
  5. Copiez les fichiers « AppleHFS.sys » et « AppleMNT.sys » dans le dossier du disque système :
C:\Windows\System32\drivers
  1. Double-cliquez ensuite sur le fichier « Add_AppleHFS.reg », puis cliquez sur « Exécuter », « Oui » et « OK ».
  2. Enfin, redémarrez le PC pour finaliser l’intégration des pilotes et lire les fichiers venus de macOS.
Utiliser UFS Explorer Standard Recovery
  1. Télécharger UFS Explorer Standard Recovery depuis le site officiel en cliquant sur « Free Download ».
  2. Installez, puis lancez la version gratuite du logiciel UFS Explorer Standard Recovery.
  3. Branchez le support de stockage amovible sur le PC et sélectionnez la commande « Refresh » dans la barre des menus qui figure en haut de l’interface de l’utilitaire.
  4. Sélectionnez votre support externe dans la section « Logical Disk » et validez avec « Start Scan ».
  5. Déroulez ensuite l’assistant sans changer les valeurs par défaut. Attendez que le contenu s’affiche à l’écran.
  6. Faites un clic droit sur un fichier et choisissez « Save this object » pour enregistrer le document sur le PC.

Comment faire pour récupérer des fichiers supprimés sous Windows 10 ?
31 aug 2020

Même si je reste un inconditionnel de TestDisk / Photorec, sachez que Microsoft vient de sortir un utilitaire nommé Windows File Recovery (Winfr) pour Windows 10 version >= 2004 qui comme son nom l’indique permet de récupérer des fichiers effacés par erreur (ou pas…) sur des partitions NTFS, FAT, exFAT, ReFS.
Cet utilitaire en ligne de commande s’installe via le Windows Store et propose de scanner votre disque dur ou n’importe quelle clé USB / carte SD / SSD à la recherche de fichiers disparus.
L’utilitaire possède un certain nombre de paramètres qui permettent de cibler votre récupération de fichiers en fonction de mots clés, de schéma, de chemin d’accès, d’extension…etc.
Par exemple, si vous faites :
winfr C: D:\RecoveryDestination /x /y: PDF, JPEG
Cela aura pour effet de scanner le disque C:\ à la recherche de fichiers PDF et JPEG et de mettre tout cela dans le répertoire D:RecoveryDestination.
Pour récupérer un fichier précis comme mon xxx.docx dans mon répertoire /Documents, j’utiliserai le paramètre « /n ».
winfr C: D:\RecoveryDestination /n \Users\<username>\Documents\xxx.docx
Par contre, sachez-le, ça va vous remonter quand même tout un tas de merdouilles comme les images du cache du navigateur ou des fichiers temporaires ou liés au système par exemple. Donc un gros tri est à prévoir à la fin de l’opération.
Vous trouverez plus d’information sur ce lien.

Comment désinstaller complètement Cortana sur Windows 10 ?
31 aug 2020

Vous n'utilisez plus du tout Cortana et souhaitez désactiver, voire complètement désinstaller l'assistant vocal de votre PC ? Voici un petit tutoriel pour y parvenir très facilement !
Depuis 2015, Cortana est l’assistant vocal de Microsoft qui fait partie intégrante de Windows 10. Cependant, Microsoft a décidé de rendre cet outil secondaire. Ainsi, les applications mobiles pour Android et iOS sont désormais supprimées. De plus, Cortana n’est plus présent que sous forme d’application depuis la version 2004 de Windows 10 disponible depuis mai 2020.
Désactiver Cortana depuis le gestionnaire de tâches
Si Cortana démarre toute seule au démarrage de votre PC, vous pouvez aisément désactiver celle-ci depuis le gestionnaire des tâches. Pour ce faire, il vous suffit d’appuyer les touches Ctrl + Maj + Esc qui ouvrira directement l’onglet « Démarrage ».
Vérifiez dans la liste si l’application Cortana est présente et si tel est le cas, il vous suffit de faire un clic droit sur l’application et appuyer ensuite sur l’option « Désactiver ». Il est également possible de cliquer directement sur le bouton tout en bas à droite de la fenêtre. De cette manière, l’application ne redémarrera plus automatiquement sur votre ordinateur.
Désactiver l’application depuis les Paramètres
Une autre possibilité pour désactiver Cortana est de passer par les Paramètres de votre PC. Pour ce faire :
Ouvrez les paramètres de votre PC en appelant par exemple le raccourci Windows + i ;
Cliquez sur « Applications » puis sur « Application et fonctionnalités » ;
Parcourez ensuite la liste des programmes ou indiquez directement « Cortana » dans la barre de recherche ;
Cliquez sur Cortana puis sélectionnez le lien « Options avancées » ;
Sous le menu « S’exécute à la connexion », cliquez sur le switch « Désactiver ».
Désinstaller Cortana avec PowerShell
Si vous souhaitez aller plus loin et désinstaller complètement Cortana de votre PC, il faudra passer par PowerShell. Attention : utiliser PowerShell peut être très dangereux pour votre appareil, en témoigne cet article ! Respectez donc bien la manipulation décrite ci-dessous et faites bien attention lorsqu’un site vous invite à utiliser ce type de commande, réservée habituellement aux professionnels de l’informatique.
Pour utiliser PowerShell afin de désinstaller Cortana, voici comment faire :
Introduisez « PowerShell » dans la barre de recherche de Windows 10 et cliquez à droite sur « exécuter en mode administrateur »
Une fois que Power Shell est ouvert, il vous suffit de copier-coller la commande de désinstallation ci-dessous puis de la valider avec la touche « Entrer ». Cela aura pour principal effet de désinstaller l’assistant Cortana.
Get-AppxPackage -allusers Microsoft.549981C3F5F10 | Remove-AppxPackage
Une fois cette étape terminée, l’application disparaîtra complètement de votre PC.

Changer la fréquence de rafraîchissement de son écran - Windows 10 ?
31 aug 2020

Vous avez un écran qui autorise une fréquence de rafraichissement plus importante que les 60 Hz par défaut : 120 ou 144 Hz par exemple ? Il n'y a pas que les jeux qui peuvent en profiter mais également vos logiciels et applications qui seront plus fluides, nets et moins sujets aux scintillements.
  1. Cliquez sur le bouton Démarrer puis sur Paramètres.
  2. Cliquez sur Système.
  3. Dans la colonne de gauche, cliquez sur Affichage.
  4. Cliquez sur Paramètres d'affichage avancés.
  5. Cliquez sur Propriétés de la carte vidéo pour l'affichage 1.
  6. Ouvrez l'onglet Ecran.
  7. Déroulez la liste Fréquence de rafraîchissement du moniteur et sélectionnez la fréquence à utiliser. Plus elle est élevée plus l'affichage sera fluide.
  8. Validez par OK. Windows applique la fréquence et vous demande si tout s'affiche correctement. Si tel est le cas, cliquez sur Conserver les modifications. Sinon vous reviendrez automatiquement au réglage précédent.
La page suivante vous confirme que la nouvelle fréquence est bien appliquée.